"On the Way" avec Nuno.

Aujourd'hui, pour quelque chose de totalement différent, nous faisons venir un pèlerin portugais qui a fait le Camino de Santiago français. De là, il est parti avec une idée, une nouvelle famille et le titre de "première personne d'Amadora à marcher sur le Camino de Santiago en sandale"."

Apprenez à connaître Nuno, ses histoires et ses conseils, dans cette interview à ne pas manquer.

Pourquoi avez-vous fait le chemin de Saint-Jacques ?
Nuno : Pour l'aventure, pour m'être surpassé et pour avoir décidé de le faire seul. J'ai aussi une autre raison, plus professionnelle, qui est de développer un programme de formation au leadership basé sur le parcours. Il sera lancé en 2023.

Sur youtube j'ai une chaîne pour aider les pèlerins avec des VLOGs étape par étape 🙂 Pour le chemin français j'ai pris un Drone, une GoPro et une Gimball.

Je laisse le lien du canal : https://www.youtube.com/channel/UCgcnrmHyPf81WD-B4C1-r6w

Je vous laisse le lien vers les meilleurs moments de la voie française (si j'étais vous je la regarderais (avec la musique)... elle a été faite avec le cœur :)) : https: //youtu.be/-7raJBMD6zk

Combien de jours cela vous a-t-il pris et quelles étapes avez-vous suivies ? 

Nuno : 32 jours.

30 mai : Saint-Jean-Pied-de-Port - Roncevaux

31 mai : Roncevaux - Urdániz

01 juin : Urdániz - Pamplona

2 juin : Pamplona - Puente de la Reina

03 juin : Puente de la Reina - Estella

04 juin : Estella - Los Arcos

05 juin : Los Arcos - Logroño

06 juin : Logroño - Nájera

07 juin : Nájera - Santo Domingo de la Calzada

08 juin : Santo Domingo de la Calzada - Belorado

09 juin : Belorado - Santovenia de Oca

10 juin : Santovenia de Oca - Burgos

11 juin : Burgos - Hornillos del Camino

12 juin : Hornillos del Camino - Castrojériz

13 juin : Castrojériz - Frómista

14 juin : Frómista - Calzadilla de la Cueza

15 juin : Calzadilla de la Cueza - Sahágun

16 juin : Sahágun - El Burgo Ranero

17 juin : El Burgo Ranero - Mansilla de las Mulas

18 juin : Mansilla de las Mulas - Léon

19 juin : Léon - Hôpital d'Órbigo

20 juin : Hôpital Órbigo - Astorga

21 juin : Astorga - Foncebadón

22 juin : Foncebadón - Ponferrada

23 juin : Ponferrada - Trabadelo

24 juin : Trabadelo - Cebreiro

25 juin : Cebreiro - Fillobal

26 juin : Fillobal - Sarria

27 juin : Sarria - Portomarín

28 juin : Portomarín - Palas de Reis

29 juin : Palas de Reis - Arzúa

30 juin : Arzúa - Santiago

Comment vous êtes-vous préparé physiquement à ce voyage ?
Nuno : J'ai commencé ma préparation en novembre. Entre novembre et mai, je me suis entraîné pendant environ 400 km, en portant déjà les chaussures que j'allais utiliser pendant la marche. Cependant, j'ai fait une énorme erreur, je ne me suis jamais entraîné avec un poids sur le dos et la réalité est que tout change. Au bout de trois jours, j'avais des ampoules à l'intérieur de mon pied, près de la cheville, à cause du poids du sac à dos.

Qu'est-ce qui vous a le plus surpris au cours de ce voyage ?
Nuno : Les gens. Le chemin est beau, le chemin est bonheur, mais la magie du chemin est faite par les personnes que vous rencontrez chaque jour. Ils deviennent une partie de vous, ils commencent à vous manquer. Je suis parti seul, mais j'ai trouvé une famille en chemin !

Quel a été le moment le plus difficile ?
Nuno :

Je souligne 3 moments très difficiles pour trois raisons distinctes :

  • Premièrement: j'étais sur le point d'abandonner à Pampelune, le troisième jour. Je ne pouvais pas marcher à cause des ampoules. Par la grâce de Dieu et en suivant mon plan, je suis allée au supermarché... et en sortant, j'ai regardé à ma gauche et j'ai vu un magasin de sport. Cette boutique a sauvé mon chemin, car c'est là que j'ai acheté mes sandales inséparables que j'ai utilisées le reste du chemin. Cette journée a été extrêmement compliquée car le magasin n'a ouvert qu'à 10h et je n'ai commencé à marcher que vers 11h. Une chaleur d'enfer et j'ai dû monter à Alto de Perdón avec de nouvelles sandales. Mais je garde le titre de la première personne d'Amadora à marcher sur le chemin de Saint-Jacques à Sandals.
  • Deuxièmement: à Burgos, beaucoup des personnes que vous rencontrez terminent leur voyage ou sautent des étapes. C'est la dernière fois que tu les vois. J'ai dû dire au revoir à une personne en particulier qui était très spéciale, c'était le premier coup de poing dans l'estomac sur le chemin ;
  • Troisièmement: à Santiago, au moment de votre retour, les adieux aux "vôtres" de ceux qui sont venus avec vous à Santiago et le sentiment que la probabilité que vous répétiez ce moment avec ces personnes est presque la même que de gagner l'Euromillions.

Qu'est-ce qui ne peut pas manquer dans la valise d'un pèlerin ?
Nuno : Le sac mental du pèlerin doit comporter l'ouverture aux autres et la résilience. Rappelez-vous que dans la vie quotidienne, votre extérieur change tous les jours, mais que votre intérieur reste le même. En chemin, c'est le contraire, votre extérieur ne change pas (sauf si vous prenez 20 vêtements de rechange) et votre intérieur change toutes les heures. Permettez-vous ce changement. Le sac à dos d'un pèlerin doit absolument contenir du Compeed !

Si vous pouviez donner un seul conseil aux personnes qui envisagent de faire le Camino, quel serait-il ?
Nuno : J'ai fait la voie portugaise et la voie française. Faites le Chemin français complet une fois dans votre vie et faites-le seul.

Quelle a été votre réaction lorsque vous êtes arrivé à Santiago ?
Nuno : Frissons, fierté, joie, tristesse - dans cet ordre.

Aviez-vous de nombreuses ampoules aux pieds, ou ne vous souveniez-vous même pas qu'elles existaient ?
Nuno : La première semaine de la marche, je n'avais pas de pieds... j'avais des ampoules. Et j'insiste encore une fois sur le fait que j'ai fait une course d'entraînement de 400 km avec mes baskets avant de m'engager sur la piste. Maintenant je suis fan des sandales #sandaliasteam #mynameismoises #candidatoamártir

2 réponses
  1. Moise Domilescu

    Très heureux de vous rencontrer sur le Camino, Nuno ! Continuez à faire les choses que vous aimez vivre au maximum.

Laissez un commentaire